La sculpture animalière entre naturalisme et métaphore

0418-3 scimmia_R

Les animaux en terre cuite, en plâtre et en marbre exposés dans les vitrines du café-bar au premier étage du musée sont des pièces uniques qui figurent parmi les oeuvres les plus appréciées du frère de Vincenzo, Lorenzo Vela (1812-1897). L'auteur, professeur d'arts décoratifs à l'Académie de Brera pendant trente ans (1860-1891) et décorateur de renom, introduisit son frère cadet de huit ans, Vincenzo (1820-1891), dans la société milanaise des années trente,  lui permettant ainsi d'étudier et de progresser. Lorenzo, habile dans le modelage des plumages et des fourrures connaissait et observait d'après nature ses modèles zoomorphes qu'il s'amusait à remanier sur plusieurs plans : tantôt  naturaliste,  tantôt moralisateur et même  visionnaire. Les sujets animaliers - souvent de charmantes petites scènes à la limite du grotesque -, permirent à l'excellent sculpteur qui couvait en lui de s'épanouir dans un domaine où il était particulièrement doué. Les singes qui excellent dans la mimique des comportements humains occupent ici une place de choix.

https://www-tmp.museo-vela.admin.ch/content/vela/fr/home/sammlungen/la-gypsotheque/la-sculpture-animaliere-entre-naturalisme-et-metaphore.html